Bangkok, mardi 13 mars 2012

Ca y est, je suis à Bangkok depuis ce matin. Je suis donc arrivée à mon point de départ.

La pluie tombée samedi à Nong Khai a bien fait chuter la température et la petite laine n'était pas superflue le matin. Les adieux aux copains et copines se sont fait hier car presque tout le monde partait.

Mon train est bien parti à l'heure à 18 h 20 et les couchettes ont été installées peu après le départ. Pour être sûre de bien dormir, j'avais pris un somnifère qui s'est montré efficace de 20 h à 1 h 30 heure à laquelle je me suis réveillée pour me rendormir vers 3 h 30 et me réveiller définitivement à 5 h 30

L'arrivée était prévue à 6 h 30 ce qui devait me permettre d'éviter les embouteillages du matin. Manque de chance, le train n'est arrivé qu'à 9 h. J'ai eu du mal à trouver un taxi à la gare, entre ceux qui ne voulaient ou ne connaissaient pas mon hôtel et ceux qui refusaient de brancher le compteur (c'est la grande mode en Thaïlande de fixer un forfait doublant, voire triplant, le prix). J'ai d'ailleurs fini par céder mais à un prix « raisonnable ». L'hôtel est situé juste à côté de l'ambassade de France mais il n'y a pas de restaurants dans les environs, hormis les étals de rue.

En arrivant, j'ai pris une douche et suis immédiatement ressortie en direction de Chinatown à pieds, ce qui représente une bonne marche. Je pensais acheter un sac (eh oui je suis en manque) mais rien ne m'a séduit. J'en ai profité pour faire régler mes lunettes que j'avais achetées là l'année dernière. Ensuite, je suis rentrée par le fleuve par le bateau-navette où la chaleur est presque supportable.

Sur les conseils de Denis, je me suis arrêtée à River City, grand centre commercial sur 3 ou 4 étages dédié aux antiquités orientales et quelques boutiques de luxe. J'ai trouvé cela assez sinistre, désertique avec de nombreux emplacements à louer (ce doit être très cher). Puis j'ai regagné mon hôtel, après avoir erré à la recherche d'un restaurant. J'ai donc fini par prendre un plat au marchand de rue en face de l'hôtel (les prix du restaurant de l'hôtel sont prohibitifs).

Je pensais aller à la piscine mais il fait beaucoup trop chaud. Je me suis endormie 30 mn. Je vais rester dans ma chambre jusqu'à ce soir car je suis incapable de tenir dehors par cette chaleur et cette pollution. J'ai quand même marché plus de 3 h ce matin.

Ce billet est probablement ma dernière intervention sur mon blog avant mon retour après-demain. D'autant plus que l'hôtel ne fournit pas le wifi gratuit, comme c'est le cas partout en Thaïlande, même dans les établissements les plus modestes. C'est la 2ème fois que je rencontre ce cas, la 1ère était avec l'escroc italien de Sukkothaï.

A très bientôt.